BMMA and Philippe Biltiau in PUB: La formation professionnelle au coeur de la BMMA et à Charleroi

As seen on PUB.be – published on 8th September 2018 – Interview of Philippe Biltiau

Depuis 27 ans, la BMMA, la Solvay Brussels School et Havas, organisent un Executive Master en Digital Marketing et Communication. Ce programme de 17 jours étalé de novembre à mai est actualisé chaque année afin de répondre aux demandes des participants soucieux de se perfectionner dans les nouvelles technologies du digital au sein du marketing et de la communication. Grande nouveauté en 2019 : dés janvier, la formation sera accessible en français à Charleroi. Rencontre Philippe Biltiau, Directeur Académique.

Quel fut l’élan initial de la création de cette formation et comment cette dernière a-t-elle évolué ? 

“La formation professionnelle a toujours été au cœur des préoccupations de la BMMA, car pour rappel avant notre collaboration avec Solvay en 1991, nous organisions des formations en marketing et communication à la Chambre de Commerce et d’Industrie de Bruxelles. La formule actuelle du programme est très différente de ses débuts car depuis 4 ans elle est centrée sur le marketing et la communication digitale. Elle se présente sous forme de modules de plusieurs journées étalées entre novembre et le mois de mai.”

“On voit bien qu’on a pris le virage du digital et que le numérique est présent dans chacun des modules.  L’ensemble de ces modules est traversé par un fil rouge qui est l’impact du digital. Il y a par exemple un module complet sur le big data. Et le programme se termine par un e-marketing hackathon de deux jours. Les participants, par groupes de cinq – pendant deux jours et sur base d’un briefing reçu de la part d’une vraie société – vont, en utilisant les connaissances et les experts à leur disposition, présenter le samedi soir aux fondateurs et ceo de cette start-up, une campagne complète de communication. Il s’agit finalement d’une formation universitaire avec beaucoup de réflexions et une série de données scientifiques. Aussi, chacun des titulaires de modules sont des professeurs de Solvay et sont épaulés des ‘stars de la pratique’ de notre pays. Ce qui donne une compétition unique entre théorie et pratique.”

Comment adapter sans arrêt cette formation au monde extrêmement changeant que nous connaissons ? Comment suivre ? 

“On a six modules avec chaque fois des patrons de modules spécialisés qui sont là pour permettre de suivre aussi les nouveautés. Chacun suit les évolutions dans son domaine et améliore, alimente et actualise son enseignement. Nous sommes aidés aussi chaque année en amélioration du programme par les avis pédagogiques que nous demandons aux participants eux-mêmes.”

À qui est destiné cette formation ?

On vise les personnes qui ont aux alentours de 5 ans d’expérience. Deux profils : soit ils sont dans une boite de taille moyenne, ils font leur “one man show” au niveau comm’ et veulent se former au digital car ils ne l’ont jamais été et ils se rendent compte que s’ils ne se forment pas ils vont être dépassés. Soit ce sont des personnes d’entreprises avec des grands départements de marketing et leur entreprise veut qu’ils se mettent à niveau pour bien tenir leur place dans le département.”

Pouvez-vous nous en dire plus sur ce nouveau challenge de décentraliser la -petite sœur- de cette formation à Charleroi dès janvier 2019 ?

“Cela se fait avec l’appui et l’aide d’acteurs de la région tels que : Catch, l’Université Ouverte, les cercles d’affaires comme le B19 Mons-Hainaut et BusinessForCharleroi et du Sporting de Charleroi. La ville a lancé un plan de redéploiement dont l’un des quatre axes est le développement des compétences digitales. La formation sera la même qu’à Bruxelles mais elles sera donnée en français. Nous visons un recrutement plus régional.”

Que pensez vous du paysage des formations en marketing et communication digitale en Belgique ?

“Il y a une multiplicité de formateurs ayant tous leurs caractéristiques mais nous essayons de toujours garder un équilibre entre théorie et pratique, nous voulons former des gens pour qu’ils puissent ensuite trouver des solutions par eux-mêmes.  À ma connaissance nous sommes les seuls à proposer une formation de longue durée car nous nous tablons sur le fait qu’on ne peut pas se former en 5 ou 6 jour en communication digitale.”

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.